Recherche

Dimanche 24 avril 7 24 /04 /Avr 22:21

 

Voilà un article qui risque de vous faire assez bizarre, en effet celui-ci est lié à un jeu auquel nous avons tous été exposé puisqu’il existe depuis quelques années et est toujours en circulation. Bien que nous ne puissions pas être atteint de ce syndrome aujourd’hui, je sais que certains d’entre vous aurons envie de ressortir leur vieille version du jeu.

 

Ce syndrome est né dans un jeu d’origine japonaise très populaire des enfants âgés de 7 à 12 ans, « Pocket Monsters » plus connu sour le nom de Pokémon. Il se jouait sur la console Game Boy. Le joueur avait le rôle d’un dresseur dont la tâche était de capturer, élever et entrainer des créatures sauvages pour le combat. A un moment du jeu, le dresseur arrive dans une petite ville appelée Lavanville. C’est l’une des plus petites du jeu ne possédant que peu de services pour le joueur. Particularité étrange de cette ville, une tour très haute, la Tour Pokémon,  s’y trouvait, elle contient une centaine de tombe de Pokémon morts.

La légende dit qu’à cause de cet endroit du jeu, pas moins de 200 enfants sont morts.

 

Les développeurs de Lavanville ont voulu faire une zone dans le jeu qui laissait une impression différente au joueur. Un membre de l’équipe du développement a été interviewé cette année là «  Lavanville est différente des autres villes : elle est plus petite, a moins de résidents, n’a pas d’arène de champion et surtout, la musique est très étrange. En fait dans la première version du jeu on nous a demandé de changer légèrement la musique de fond de la ville… Parce que ça pourrait ennuyer les enfants. La musique utilisée au final est différente ».

 

Game Freak Inc., est une entreprise japonaise fondée en 1989 par Satoshi Tajiri qui n’est autre que le créateur de la série Pokémon. Shin Nakamura y travaillait comme programmeur avec sa femme Satou Harue qui a fait la liste des enfants affectés par ce syndrome et qui, au sein de l’entreprise a été formé pour la musique et a été en charge du design sonore. Ils avaient un enfant de 6 ans, Ken Nakamura.

 

Elle aurait réalisé cette liste par culpabilité personnelle. En effet, son mari lui avait demandé de modifier la musique de Lavanville et elle accepta.

 

Jusque là, rien d’anormal…

 

Sauf que la nuit où le jeu est sorti, Mr Nakamura s’est suicidé dans la fameuse forêt d’Aokigahara après avoir laissé une lettre à sa femme.

 

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’avant cela, leur fils Ken a été tué dans un accident de la route près de chez eux. Il a été retrouvé nu avec plusieurs os cassés, la bouche écumante et une puissante hémorragie du cerveau.

L’accident de voiture a été la cause retenue par la police mais Mme Harue en a une toute autre version.

La nuit, pendant que l’enfant dormait, son père lui mettait des écouteurs aux oreilles en laissant en boucle la musique de Lavanville. Leur fils s’est réveillé et a gravé sur sa peau des symboles avec un couteau de cuisine et a tenté d’attaquer les passagers d’une voiture qui lui ont roulé dessus et se sont enfuis.

 

Sur la lettre qu’avait laissé Shin à sa femme, il laissait entendre qu’il était l’investigateur d’un nouvel empire au Japon, que leur fils était le premier martyr de son plan mais que d’autres suivraient et que le l’Empire du Japon renaitra de ses cendres.

Il espérait par le biais de Pokémon, et par la musique de Lavanville, il créerait une violence qui conduirait à une transformation des joueurs en guerriers du nouvel empire.

 

Le Syndrome de Lavanville a été observé sur des joueurs du pays de naissance de la série « Pocket Monsters », Pokémon. C’est dans la première version qu’elle a touché le plus de personne, la version verte qui n’est sorti qu’au Japon, c’est l’équivalent en Europe de la version bleu.

 

Ce n’est pas avant 1996 que les cas d’enfants troublés, morts ou malades ont été associés à ce syndrome. Les enfants pouvaient avoir des maux de têtes, des migraines, des seignements des yeux et des oreilles, des sauts d’humeur, de l’irritabilité, une addiction aux jeux, de la violence spontanée, de la réclusion et des pertes d’attention. On note 67% de tendances suicidaires chez ces enfants. Ces troubles ne se sont manifestés que sur des enfants de 7 à 12 ans. Certains ont expliqué qu’ils jouaient en écoutant la musique du jeu par casque.

 

Vous pouvez écouter la musique ici :

 


Mais la musique n’est pas la seule à provoquer ce syndrome. En effet, il y a une animation de fantôme qui apparait. Cela s’accompagne d’images subliminales de visages hurlants, du spectre de la mort et de photos de cadavres.

Dans la première édition du jeu, il y a un Pokémon sans nom identifié par le numéro 731. Ce fantôme peut être trouvé sur la route 7 au 31ème bloc d’herbe haute.

Pour ceux qui connaissent le jeu, il y a le son et les images habituels lorsqu’un combat démarre sauf qu’au bout de quelques instants, après la vision du Pokémon, il y a une série d’images étranges qui apparaissent. On peut y voir des cadavres, des chirurgiens, un bâtiment et une image du drapeau impérial japonais avec deux kanji qui signifient « Empereur ». Pendant ce combat, la musique de Lavanville se joue plus rapidement.

Si l’on essaye d’attraper le Pokémon, le jeu plante complètement et après redémarrage, l’écran titre est modifié et la musique se joue 10 fois plus vite.

 

Le nom du Pokémon, ou plutôt son numéro, 731, ferait référence à l’unité 731 qui était une unité secrète de l’armée japonaise sous l’Empire du Japon durant la Seconde Guerre Mondiale.

Le père de Shin Nakamura, Hoshu Nakamura, était affecté à une des divisions de cette unité. Il était directeur d’expérimentations relatives à l’audition ».

Le bâtiment que l’on voit en image subliminale serait celui de l’unité.

 

Pour la version suivant du jeu, Mme Harue a revue le thème de Lavanville et les images ont été enlevées. Elle a quitté Game Freak après cela.

 

Ce ne sont que des suppositions mais sincèrement, comment se fait il qu’encore à l’heure d’aujourd’hui, il y ait des fans de ce jeu et surtout qu’il en sort toujours de nouvelles versions. Après tout, cela pourrait être lassant. Aucun rapport mais plus jeune aux infos je me souviens d’un fait que j’ai vu, au Japon, des enfants avaient regardés la série télévisée Pokémon et lors d’un épisode, les enfants qui étaient devant leur télé ont eu comme un flash aux yeux et n’ont plus rien vu ensuite, ils ont été conduit à l’hôpital par leur parents qui ne comprenaient pas et là les hôpitaux qui ont vu le nombre de jeunes patients en une heure arriver pour le même problème ont fait le rapprochement avec la série Pokémon qui était diffusée juste avant l’accident. 

 


Voici ce qu'il y aurait sur le jeu :
Par Fais moi peur - Publié dans : Jeux vidéos
Ecrire un commentaire - Ce que les autres en disent
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus